Hellfest 2015 : métal en fusion

Hellfest 2015

Le mois de juin 2015 a été l’occasion pour moi de me rendre pour la première fois à l’un des festivals de métal les plus gigantesques de France : le Hellfest ! Vous vous en doutez, l’expérience s’est avérée tout bonnement géniale et j’en suis revenue avec des tas de bons souvenirs, à commencer par les concerts. Sur ce plan, mention spéciale à Faith No More, qui a signé l’un des meilleurs sets de tout le festival, mais aussi à L7 (qui a pourtant hérité du son le plus pourri qui soit), Mastodon, Truckfighters, Monarch, Russian Circles, les Wampas, NOFX et puis, pour la forme même si le concert n’était pas top (si bien que je suis partie au bout de 3 chansons), Marilyn Manson, ne serait-ce que parce que voir le personnage  en chair et en os était intéressant.

En termes de décor, j’ai été soufflée par l’immensité du site et le soin apporté à chaque détail : des scènes jusqu’aux snacks, en passant par le stand de merchandising et l’entrée en forme de cathédrale, tout a été pensé pour éblouir les visiteurs (plus de 150 000 sur 3 jours… je ne vous raconte pas le brouillon humain que cela faisait !). Les deux main stages, l’Altar, le Temple, la Valley et la Warzone ont ainsi été prises d’assaut par des milliers de metalheads prêts à headbanger et à pogoter à tout va.

Les moments passés autour du festival se sont également révélés très agréables, puisque le campement au niveau d’un des parkings m’a permis de passer ces quelques jours avec quelques amis proches, entre barbecues, apéros, discussions, lolades et repos (important le repos, même si les nuits en tente sont courtes… et parfois très froides ! – « oui bonjour je découvre le camping… »). Voici donc quelques clichés pris sur le site du festival, qui je l’espère retranscriront l’ambiance de l’événement !

Hellfest cathédrale

Hell City

Hellfest 2015

Hellfest

Hellfest grande roue

Hellfest site

Hellfest décor

Hellfest site

On trouve de tout sur le site du festival, même un salon de tatouage qui ne désemplit pas :

Tattoo shop Hellfest

Parmi les oeuvres d’art que j’ai préféré, les sculptures de la porte du « Kingdom of Muscadet », réalisées par Barbes Vertes :

Sculpture Hellfest

Statue Hellfest

Détails d’une tour par la compagnie Monic la Mouche :

Sculpture details Hellfest

Il y avait aussi des lampes de bureau géantes en guise de lampadaires :

Hellfest décor

Le « magasin » Gibson :

Hellfest Gibson

Au sein du market, il y avait également de superbes guitares custom, dont une telecaster avec laquelle je serais bien repartie… :

Hellfest guitars

Un bois nous a permis de fuir la chaleur caniculaire en journée et de nous reposer en admirant des jeux de lumière la nuit :

Hellfest

Enfin, j’en ai profité pour faire un tour dans le centre-ville de Clisson. Ne sachant pas trop à quoi m’attendre, j’ai été agréablement surprise par l’atmosphère authentique et ancienne du lieu. Parmi les sites phare de la cité, je vous présente le château médiéval, bâti sur un promontoire granitique et dont les premières pierres ont été posées au XIIème siècle :

Clisson

Quelques autres vues de cette jolie cité nichée au coeur des Pays de la Loire (sous la grisaille malheureusement) :

Clisson

Clisson

Clisson

Clisson

Dont… un clin d’oeil au festival et aux festivaliers dans la Sèvre nantaise !

La ville de Clisson bénéficie véritablement d’un regain d’activité et de fréquentation grâce au Hellfest, aussi les commerçants n’hésitent pas à jouer le jeu durant cette période (même les employés du Leclerc où convergent tous les métalleux portent un t-shirt estampillé Hellfest !) :

Hellfest rose

Et pour finir, la guitare monumentale offerte par l’équipe du festival à la ville de Clisson. Il s’agit d’une création de l’artiste Jean-François Buisson, également à l’origine de l’arbre en métal de 8 mètres de haut érigé en plein coeur du site du festival :

Hellfest guitar

Rebelote en 2016, mais avec un niveau de confort plus élevé puisque notre ami le camping-car sera de la partie !

Publicités