Une fascinante ville fantôme du Connecticut vendue aux enchères

Amateurs de villes fantômes à l’atmosphère aussi lugubre qu’envoûtante, bonjour ! L’histoire de Johnsonville a de quoi alimenter les fantasmes de bien des individus en quête d’authenticité et de beauté. Fondée au milieu du 19ème siècle, à l’époque florissante de la culture du coton, cette petite ville du Connecticut a connu une évolution plutôt atypique : abandonnée à plusieurs reprises par ses propriétaires, elle a vu émerger de nombreux projets destinés à y recréer de l’activité (restaurant, magasin d’antiquités, communauté pour personnes âgées…). Malheureusement, aucun de ces projets n’a permis aux propriétaires de faire renaître l’endroit, qui est donc retombé dans l’oubli à de multiples reprises.

Toutefois, cela n’a pas suffi à effrayer un acheteur anonyme prêt à dépenser 1,9 million de dollars aux enchères pour acquérir la ville. Celle-ci offre en effet des perspectives d’évolution intéressantes : constituée de 8 bâtiments d’origine, elle s’étend sur plus de 6 000 mètres carrés et allie grandes étendues désertiques et constructions de caractère datant de l’époque victorienne. Bien sûr, toutes méritent un grand nettoyage ainsi qu’une rénovation plus ou moins conséquente, mais il y a fort à parier que le nouvel acquéreur saura mettre tous ces éléments à profit dans le cadre d’un projet qui, on l’espère, permettra de redonner vie à cette ville au riche passé.

Source

Publicités